Le CBD et le traitement des douleurs

Le CBD pour traiter les douleurs

Durant des millénaires, le cannabis a trouvé sa place dans le traitement de diverses douleurs. De nos jours, l’usage du cannabidiol à des fins thérapeutiques se poursuit et est d’ailleurs légalisée dans plus de 24 pays du monde. Et si l’OMS laisse à chaque autorité locale la liberté de définir la légalité ou non de son utilisation, de plus en plus de patients lui attribuent de réelles vertus thérapeutiques. Mais alors, le CBD peut-il réellement soulager les douleurs ?

Le CBD, en tant qu’anti-inflammatoire

Le cannabidiol, ou CBD, est un des principaux composés actifs du cannabis. Obtenu par extraction des plants de cannabis, les cristaux de CBD sont considérés comme des compléments alimentaires et non des médicaments. Si le CBD ne guérit pas, il est utilisé à des fins thérapeutiques et permet de soulager diverses douleurs. A enduire sous forme de crème ou d’huile ou à vapoter dans les e-liquides, le CBD permet de lutter contre la douleur grâce à son action anti-inflammatoire.

Cannabinoïde par excellence, le CBD agit principalement sur le système nerveux, mais aussi sur les organes ainsi que le système immunitaire. C’est la raison pour laquelle il contribue activement dans le soulagement des douleurs. Néanmoins, cette substance chimique ne présente pas les mêmes effets psychotropes que ceux du THC (ou tétrahydrocannabinol, également présent dans le cannabis). C’est pourquoi la consommation de CBD ne provoque pas des effets hallucinogènes, contrairement au THC lequel offre cette sensation de « planer », propre au cannabis.

Utilisé en tant qu’anti-inflammatoire, le CBD apaise les douleurs et améliore la relaxation musculaire. En agissant sur les récepteurs du système nerveux, il réduit la sensation de douleur pour un effet immédiat, notamment chez les personnes qui ne réagissent pas aux opiacées telles que la morphine ou le tramadol. Principalement utilisé dans le traitement des douleurs chroniques, le CBD présente, par ailleurs, de faibles risques de dépendance.

Le CBD, pour soulager les douleurs chroniques

De plus en plus de patients développent une résistance, parfois même une tolérance, aux antidouleurs classiques, notamment en cas de douleurs chroniques. Si les antalgiques de type opiacée s’avèrent efficaces, ils peuvent également générer un important risque de dépendance. Le recours à des antidouleurs aussi performants, tel que le CBD, est alors de mise pour pouvoir traiter efficacement et durablement diverses douleurs chroniques, tout en évitant l’accoutumance.

Si l’effet thérapeutique du cannabidiol est sujet à de nombreux débats au sein du corps médical, de plus en plus de recherches scientifiques présentent le CBD comme étant un excellent antidouleur. C’est notamment le cas lors d’une enquête menée en 2001 par l’Association allemande pour le Cannabis Médical. Ce rapport a démontré que le ¼ des patients ayant utilisé le CBD pour soulager les douleurs en sont satisfaits. Les douleurs concernent notamment celles liées à l’arthrose et à l’arthrite, à la névralgie, à l’hernie discale et hiatale, à la fibromyalgie et au lumbago. Le CBD est également recommandé en cas de règles douloureuses, de migraine et d’autres céphalées. D’autres affections sont également citées lors de cette étude, telles que l’affaiblissement musculaire associé à la maladie de Werdnig-Hoffmann, la sensibilité aux agresseurs chimiques (ou MCS multiple chemical sensitivity), la lésion du plexus brachial ainsi que la douleur thalamique. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, d’autant que des enquêtes similaires ont été menées en Israël et aux Etats-Unis, toutes mettant en avant le rôle du CBD dans le traitement des douleurs.

Le CBD, à des fins thérapeutiques

Si le cannabis trouve sa place dans la naturothérapie, c’est avant tout pour l’action conjointe de ses deux composés principaux, le THC et le CBD. Ces deux cannabinoïdes permettent de soulager les douleurs rapidement et efficacement, le THC agissant en tant qu’inhibiteur et le CBD en tant qu’anti-inflammatoire. En effet, les molécules de THC modifient la perception de la douleur en agissant directement sur le cerveau. Elles réduisent l’anxiété et le stress liés à la sensation de la douleur. En revanche, le CBD détient un rôle plus actif, en soulageant la douleur ressentie, tout en étant un antipsychotique efficace.

Grâce à ses propriétés antalgiques, antioxydantes, antiémétiques et anxiolytiques, le CBD permet de soulager les douleurs neuropathiques et autres contractions musculaires douloureuses. C’est notamment le cas des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques. Les spasmes et autres symptômes associés à cette maladie peuvent être réduits à l’issue d’une utilisation à court terme de CBD. Une étude publiée dans le Journal of Experimental Medicine en complément de nombreux essais scientifiques ont également démontré les effets positifs du CBD dans le traitement de la douleur chronique générale chez les adultes.

Si ces preuves substantielles sont incontournables, de plus en plus d’études continuent d’être publiées dans les revues systématiques pour suggérer le CBD dans le traitement des douleurs et des inflammations en général. C’est le cas des douleurs associées à l’arthrite. Une baisse significative de l’inflammation a, par exemple, été constatée lors d’une étude publiée dans le European Journal of Pain, menée sur des rats arthritiques après utilisation de gel de CBD durant 4 jours. D’autres études plus humaines sont d’ailleurs attendues pour apprécier l’effet de cette substance anti-inflammatoire sur les problèmes d’arthrite.

Le CBD,  pour vaincre la douleur

Environ 30% des personnes ayant utilisé le CBD pour soulager les douleurs en sont satisfaits. Et pour cause, cette substance offre une sensation notoire de détente, de relaxation et d’apaisement musculaire. De plus, cette substance se distingue par son effet immédiat. Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’augmenter la dose pour profiter de ses bienfaits, notamment en cas de lésion ou de dysfonctionnement du système nerveux.

S’il présente de rares effets secondaires, il reste néanmoins nécessaire de prendre en compte certaines contre-indications et précautions d’emploi du CBD, selon l’état de santé. Pour profiter pleinement des effets du CBD, il convient alors de prendre en considération divers paramètres, tels que sa concentration, sa provenance ou encore le type de cannabis dans lequel il a été extrait.